Comment contacter le support Wordpress téléphone : 09 54 43 67 20

Comment corriger l’erreur 500 sur son site WordPress ?

Comment corriger l'erreur 500 WordPress ?

Votre site WordPress affiche une erreur 500 ? Vous n’êtes ni le premier, ni le dernier à qui ça arrive. L’erreur 500 indique une erreur interne du serveur. Le serveur est la machine informatique sur laquelle se trouve votre site internet. Généralement, elle se trouve chez un hébergeur professionnel, qui en assure l’infogérance. Mais quelle est l’origine d’une erreur 500 ? Notre service d’assistance WordPress va vous expliquer comment les diagnostiquer et comment corriger une erreur 500 sur votre site WordPress.

 

Qu’est-ce qu’un code erreur 500 ?

L’erreur 500, également connue sous le nom d’erreur interne du serveur, est un message générique signalant des dysfonctionnements internes au niveau du serveur hébergeant votre site WordPress. Cette erreur peut résulter de divers problèmes, tels que des configurations incorrectes, des erreurs de script, une surcharge du serveur ou des permissions de fichiers inadéquates. Le diagnostic précis de l’erreur est crucial, car une résolution rapide est essentielle pour minimiser l’impact négatif sur l’expérience utilisateur et le fonctionnement global de votre site.

En savoir plus.

 

Comment diagnostiquer une erreur 500 ?

Dans un premier temps, il va falloir identifier la cause de l’affichage de l’erreur 500 sur un site WordPress. Pour cela, vérifier les causes les plus courantes et les plus faciles à vérifier. Voici comment procéder :

Vérification des logs du serveur

Les fichiers logs du serveur contiennent des enregistrements détaillés de toutes les activités et erreurs qui se produisent sur le serveur. Ces logs sont cruciaux pour diagnostiquer l’erreur 500, car ils peuvent fournir des messages d’erreur spécifiques et des pistes sur la source du problème.

  1. Accéder aux logs : Utilisez cPanel, Plesk, ou un client FTP pour accéder aux fichiers logs. Les fichiers logs courants incluent error_log ou access_log.
  2. Analyser les erreurs : Recherchez les entrées correspondantes à l’heure où l’erreur 500 sur votre site WordPress s’est produite. Notez les messages d’erreur spécifiques et les fichiers ou scripts mentionnés.

Désactivation des plugins et thèmes

Les plugins et thèmes sont des sources fréquentes de conflits et d’erreurs. La désactivation de tous les plugins et le retour à un thème WordPress par défaut permettent d’isoler si l’erreur 500 est causée par un conflit ou un code mal écrit dans un plugin ou un thème.

  1. Désactiver les plugins : Via FTP, renommez le dossier wp-content/ »plugins » en « plugins_old ». Cela désactivera tous les plugins. Vérifiez si l’erreur persiste.
  2. Désactiver les thèmes : De la même manière, renommez le dossier wp-content/ »themes » en « themes_old » et assurez-vous que le thème par défaut (comme Twenty Twenty-Four) est activé.
  3. Réactiver progressivement : Si l’erreur disparaît, réactivez les plugins et thèmes un par un jusqu’à ce que l’erreur réapparaisse, identifiant ainsi le coupable.
A lire également :   Comment mettre son site en HTTPS sur WordPress ? Notre guide ultime

Augmentation de la mémoire PHP

Une mémoire PHP insuffisante peut souvent causer une erreur 500, surtout si votre site WordPress utilise des plugins gourmands en ressources ou traite beaucoup de données.

  1. Modifier wp-config.php : Ajoutez la ligne suivante au fichier wp-config.php situé à la racine de votre installation WordPress :
    define('WP_MEMORY_LIMIT', '64M');

    Vous pouvez ajuster la valeur (par exemple, 128M ou 256M) selon les besoins de votre site.

  2. Vérifier les modifications : Après avoir augmenté la mémoire, vérifiez si l’erreur 500 persiste. Si l’erreur est résolue, cela indique que la mémoire allouée précédemment était insuffisante.

A lire également : Que faire si mon site WordPress dysfonctionne après une mise à jour de PHP ou de WordPress ?

Ces premières étapes sont cruciales pour un diagnostic efficace et rapide de l’erreur 500 sur un site WordPress. Elles permettent de cerner les problèmes les plus courants avant de passer à des investigations plus techniques et spécifiques. En procédant de manière méthodique, il est souvent possible de résoudre l’erreur ou au moins de mieux comprendre sa cause, facilitant ainsi la mise en œuvre de solutions adaptées. Si ces actions n’ont pas aboutie à la résolution de l’erreur 500, passez aux étapes qui suivent.

Problèmes de configuration

Les problèmes de configuration sont une cause fréquente de l’erreur 500 sur WordPress. Ils peuvent provenir de fichiers essentiels au fonctionnement du site, comme .htaccess ou des permissions de fichiers incorrectes. Voici comment aborder ces problèmes de manière systématique :

Fichier .htaccess corrompu

Le fichier .htaccess est un fichier de configuration utilisé par le serveur Apache pour diriger et contrôler certaines fonctionnalités du site. Une corruption ou une mauvaise configuration de ce fichier peut entraîner une erreur 500.

  1. Renommer le fichier .htaccess : Accédez à votre répertoire racine WordPress via FTP ou le gestionnaire de fichiers de votre hébergeur. Renommez le fichier .htaccess en .htaccess_old. Cela désactivera temporairement les règles contenues dans ce fichier.
  2. Créer un nouveau fichier .htaccess : Connectez-vous à l’interface d’administration de WordPress, allez dans Réglages > Permaliens, puis cliquez sur « Enregistrer les modifications » sans modifier les paramètres. Cela génèrera un nouveau fichier .htaccess avec les règles par défaut de WordPress.
  3. Ajouter des directives spécifiques : Si des directives spécifiques sont nécessaires pour votre site (comme les redirections ou les règles de réécriture), ajoutez-les une par une au nouveau fichier .htaccess et vérifiez chaque modification pour s’assurer qu’elle ne provoque pas l’erreur 500.

Problèmes de permissions de fichiers

Des permissions de fichiers incorrectes peuvent empêcher le serveur d’accéder aux fichiers nécessaires, provoquant ainsi une erreur 500. Les permissions doivent être correctement configurées pour que WordPress puisse fonctionner correctement.

  1. Vérification des permissions via FTP : Utilisez un client FTP pour vérifier et modifier les permissions de fichiers et dossiers. La plupart des clients FTP, comme FileZilla, permettent de voir et de modifier les permissions facilement.
  2. Configurer les permissions correctes : Les fichiers devraient généralement avoir des permissions de 644. Les dossiers devraient généralement avoir des permissions de 755. Pour appliquer ces permissions de manière récursive, vous pouvez utiliser des commandes FTP ou un script shell.
  3. Vérification des erreurs : Après avoir configuré les permissions, vérifiez si l’erreur 500 persiste. Assurez-vous que les fichiers critiques, comme wp-config.php, ne sont pas accessibles en écriture par des utilisateurs non autorisés.

Les problèmes de configuration, bien qu’ils puissent sembler techniques, sont souvent les coupables d’erreurs serveur telles que l’erreur 500. En suivant ces étapes pour vérifier et corriger les configurations du fichier .htaccess et les permissions de fichiers, vous pouvez résoudre une grande partie des problèmes potentiels et rétablir le fonctionnement normal de votre site WordPress.

Erreur 500 : Problèmes liés au serveur

Les problèmes liés au serveur peuvent souvent être la cause sous-jacente des erreurs 500 sur WordPress. Ces problèmes vont au-delà des configurations spécifiques de WordPress et concernent l’environnement global dans lequel votre site est hébergé. Une surcharge du serveur, des versions obsolètes de PHP, ou des configurations spécifiques d’Apache ou Nginx peuvent toutes entraîner une erreur 500. Aborder ces problèmes nécessite une compréhension approfondie de l’infrastructure de votre serveur et une collaboration étroite avec votre fournisseur d’hébergement.

  • Serveur surchargé : Une surcharge du serveur, due à des pics de trafic ou à des ressources serveur limitées, peut déclencher une erreur 500. Identifiez ces pics et envisagez l’optimisation des ressources serveur, telle que l’implémentation de la mise en cache pour réduire la charge.
  • Versions PHP obsolètes : Des versions PHP obsolètes ou non compatibles peuvent également être problématiques. Vérifiez et mettez à jour la version de PHP via cPanel en vous assurant qu’elle est compatible avec votre version de WordPress.
  • Configurations serveur spécifiques : Certaines configurations spécifiques d’Apache ou de Nginx peuvent entraîner des erreurs internes. Revoyez les directives de configuration et assurez-vous qu’elles ne contiennent pas d’instructions conflictuelles ou incorrectes.

Les problèmes de base de données peuvent engendrés des erreurs 500 sur les sites WordPress

Il n’est pas rare que la source du problème d’une erreur 500 soit la base de données. Voici deux pistes à explorer pour savoir si c’est bien le cas pour votre site WordPress :

  • Base de données corrompue : La corruption de la base de données est une cause potentielle de l’erreur 500. Réparez la base de données via phpMyAdmin en sélectionnant toutes les tables et en choisissant l’option « Réparer la table ». Vous pouvez également utiliser des plugins WordPress dédiés à la réparation de la base de données.
  • Problèmes de connexion à la base de données : Vérifiez les informations de connexion à la base de données dans le fichier wp-config.php. Assurez-vous que les détails de la base de données, tels que le nom d’utilisateur, le mot de passe, et le nom de la base de données, sont corrects.

 

 

Votre site WordPress toujours en erreur 500 ? Contactez votre hébergeur

Si toutes ces pistes pour vous aider à diagnostiquer l’origine de l’erreur 500 sur un site WordPress et à la résoudre n’ont pas été concluante, il serait judicieux de contacter l’hébergeur du site. Les fournisseurs d’hébergement disposent souvent de ressources de support robustes et peuvent fournir une assistance technique spécifique pour résoudre des problèmes de serveur.

 

 

Comment prévenir les erreurs 500 sur WordPress ?

Les consignes de nos experts pour prévenir les erreurs 500 sur votre site WordPress sont toujours les mêmes. Quelques soient vos actions de maintenance WordPress, il est important de mettre plusieurs choses en place. Tout d’abord, nous vous recommandons d’effectuer des sauvegardes régulières de votre site WordPress. Il existe des plugins de back-up qui permettent d’automatiser ce processus, et ainsi vous garantir que vous aurez toujours une copie saine de votre site sous la main, en cas de pépin.

Ensuite, ne négligez pas l’importance d’avoir toujours un œil sur votre site. En effet, vous n’êtes peut-être pas amené à aller sur votre site internet tous les jours. Utilisez des outils de monitoring pour surveiller en continu la performance et la disponibilité de votre site. Configurez des alertes pour être immédiatement informé de tout problème.

Effectuez une maintenance régulière de votre site, mettez à jour les plugins et thèmes, et réalisez des audits de performance pour identifier et corriger les potentiels problèmes avant qu’ils ne causent des erreurs critiques.

 

 

Si vous n’arrivez pas à résoudre une erreur 500 sur votre site WordPress, contactez notre service d’aide au CMS WordPress pour bénéficier de conseils et d’un accompagnement pour remettre en ligne votre site. Vous pouvez nous contacter au 09.54.43.67.20.

A lire également :   Comment fonctionnent les noms de domaines ?