Comment contacter le support Wordpress téléphone : 09 54 43 67 20

Mon site web est attaqué. Que faire ?

Qu'est-ce qu'il faut faire si mon site web est attaqué ?

Je constate des erreurs, des bugs, des pages qui ne devraient pas être là ? Mon site est off, cassé, je ne peux plus m’y connecter… Aïe ! Votre site web est sûrement attaqué. Que ce soit parce que le site n’est pas suffisamment maintenu ou parce qu’il a été piraté, votre site est bel et bien attaqué. Quel que soit le CMS utilisé (WordPress, Joomla, Drupal, PrestaShop, etc…), cela n’arrive pas qu’aux autres ! Et ce n’est pas parce que de prime abord, vous pensez que les hackeurs ne s’attaqueront pas à votre site qu’ils ne le feront pas. Ok et maintenant, je fais quoi ? Vous pouvez suivre les instructions ci-dessous pour diagnostiquer l’attaque sur votre site et envisager de la réparer :

 

Étape 1 : Identifier l’attaque sur son site web

Lorsqu’un site web est attaqué, il est essentiel d’identifier rapidement les signes avant-coureurs afin de limiter les dégâts et de prendre les mesures nécessaires. Voici les symptômes courants qui peuvent indiquer qu’un site web est sous attaque :

Votre site web est lent ou inaccessible

L’un des premiers signes d’une attaque peut être une dégradation significative des performances de votre site web. Si votre site devient subitement lent ou totalement inaccessible, cela pourrait être dû à une attaque de déni de service (DDoS). Les attaquants inondent le serveur de requêtes, le surchargeant et le rendant incapable de répondre aux utilisateurs légitimes. Ce type d’attaque vise à perturber le fonctionnement normal du site et peut causer des pertes financières et une mauvaise expérience utilisateur.

Des messages d’erreur inhabituels s’affichent sur votre site internet

Des messages d’erreur fréquents ou inhabituels peuvent également être des indicateurs d’une attaque. Par exemple, des erreurs 404 (page non trouvée) ou 500 (erreur interne du serveur) peuvent survenir si des fichiers importants ont été modifiés ou supprimés. Des erreurs de connexion à la base de données peuvent indiquer que les hackeurs ont altéré les configurations ou que le serveur est surchargé. Il est important de surveiller ces messages et de les analyser pour déterminer leur cause.

Le contenu du site a été modifié sans autorisation

Si vous remarquez que le contenu de votre site web a été modifié sans votre autorisation, il est probable que votre site ait été compromis. Cela peut inclure des changements dans les textes, les images, ou même l’ajout de nouvelles pages ou articles. Les attaquants peuvent modifier le contenu pour propager des fausses informations, rediriger les utilisateurs vers des sites malveillants ou insérer des malwares. Un audit de sécurité régulier peut aider à détecter ces modifications à temps.

Pop-ups ou redirections suspectes

Un autre signe évident d’une attaque est l’apparition de pop-ups ou de redirections suspectes sur votre site web. Ces éléments peuvent indiquer que des scripts malveillants ont été injectés dans votre code. Les pop-ups peuvent contenir des publicités frauduleuses ou des liens vers des sites de phishing, tandis que les redirections peuvent envoyer vos visiteurs vers des sites non sécurisés. Ces pratiques nuisent non seulement à la réputation de votre site, mais peuvent également mettre en danger la sécurité de vos utilisateurs.

Reconnaître ces symptômes est la première étape pour réagir efficacement à une attaque sur votre site web. En restant vigilant et en surveillant de près les performances et le comportement de votre site, vous pouvez identifier rapidement une attaque et prendre les mesures nécessaires pour la contrer.

 

 

Étape 2 : Isoler le problème

Une fois l’attaque identifiée, vous devez prendre des mesures immédiates pour isoler le problème et limiter les dommages. Voici les actions à entreprendre sans délai :

Déconnectez le site web attaqué du réseau si nécessaire

Si vous suspectez une attaque en cours sur votre site web, la première action à considérer est de déconnecter temporairement votre site internet du réseau. Cette mesure drastique, mais nécessaire, empêche les attaquants de continuer à exploiter les vulnérabilités de votre site. En déconnectant le site, vous bloquez toute activité malveillante supplémentaire et donnez à votre équipe technique le temps nécessaire pour évaluer la situation et mettre en place des mesures de remédiation. Assurez-vous d’informer les utilisateurs de cette interruption via des canaux de communication alternatifs pour minimiser les impacts négatifs sur votre relation client.

Informez votre équipe technique d’une attaque sur votre site web

Il est impératif d’alerter immédiatement votre équipe technique dès que vous suspectez une attaque. Leur expertise est essentielle pour analyser la nature de l’attaque et déterminer les mesures de protection à mettre en place. L’équipe doit examiner les journaux d’accès, identifier les points d’entrée exploités par les attaquants et évaluer l’étendue des dommages. Une réponse coordonnée est essentielle pour gérer efficacement la crise et empêcher des attaques futures. En fonction de la gravité de l’incident, il peut être nécessaire de faire appel à des experts en sécurité informatique externes pour une analyse approfondie et une réponse appropriée. Notre pôle de sécurité WordPress est à votre disposition. N’hésitez pas à nous contacter au 09.54.43.67.20 si vous avez le moindre doute sur la sécurité de votre site web.

Changez les mots de passe d’accès au site internet

Après avoir déconnecté le site et alerté votre équipe, il est indispensable de changer immédiatement tous les mots de passe d’accès associés à votre site web. Cela inclut les comptes administrateur, les bases de données, les FTP et tout autre accès critique. Utilisez des mots de passe robustes et uniques pour chaque compte, idéalement générés par un gestionnaire de mots de passe. Cette action réduit le risque que les attaquants continuent à accéder à vos systèmes avec des informations d’identification compromises. En outre, envisagez d’activer l’authentification à deux facteurs (2FA) pour renforcer la sécurité des comptes administratifs.

Mesures supplémentaires pour sécuriser votre site

En complément de ces actions immédiates, envisagez les mesures suivantes pour renforcer la sécurité de votre site :

  • Audits de sécurité réguliers : Mettez en place des audits de sécurité périodiques pour identifier et corriger les vulnérabilités potentielles avant qu’elles ne soient exploitées par des attaquants.
  • Surveillance continue : Utilisez des outils de surveillance pour détecter rapidement les activités suspectes et réagir en temps réel.
  • Plan de réponse aux incidents : Développez un plan de réponse aux incidents détaillé, incluant des procédures claires pour la gestion des attaques et la communication avec les parties prenantes.
A lire également :   Base64 : Comment détecter, réparer et prévenir les attaques sur mon site web ?

 Toutes ces actions de sécurité, peuvent être mises en place dans le cadre de contrat de maintenance et assistance qui vous permettront de laisser cette partie complexe à des experts internet. Pour plus d’information, contactez-nous au 09 54 43 67 20. 

 

 

Étape 3 : Analyser l’attaque sur votre site web

Une fois que le site est isolé et sécurisé, vous devez procéder à une analyse approfondie de l’attaque du site web pour comprendre comment elle s’est produite, évaluer l’étendue des dommages et empêcher des incidents futurs. Voici les étapes clés pour analyser l’attaque :

Vérifiez les journaux d’accès (logs)

Les journaux d’accès sont des enregistrements détaillés de toutes les interactions avec votre site web. Ils peuvent fournir des informations précieuses sur la manière dont les attaquants ont accédé à votre système. Examinez les logs pour identifier les comportements anormaux, tels que des tentatives de connexion répétées, des requêtes inhabituelles ou des adresses IP suspectes. Cherchez des indices sur le moment exact de l’attaque, les méthodes utilisées et les parties du site qui ont été ciblées. Cette analyse peut aider à reconstituer le déroulement de l’attaque et à identifier les failles exploitées.

Vérifiez les fichiers modifiés récemment

Après une attaque, il est important de vérifier tous les fichiers de votre site pour détecter des modifications non autorisées. Commencez par comparer les fichiers actuels avec les versions de sauvegarde pour identifier les différences. Les hackers peuvent avoir inséré des scripts malveillants, ajouté des portes dérobées ou modifié le contenu existant. Portez une attention particulière aux fichiers de configuration, aux fichiers exécutables et à toute ressource sensible. Utilisez des outils de détection de changements de fichiers pour automatiser cette tâche et assurer une vérification complète.

Vérifiez les comptes utilisateurs suspects

Les pirates informatiques peuvent créer ou compromettre des comptes utilisateurs pour maintenir l’accès à votre site. Passez en revue tous les comptes administratifs et utilisateurs pour détecter toute activité suspecte. Supprimez les comptes inconnus ou inutilisés, et réinitialisez les mots de passe pour les comptes critiques. Vérifiez également les rôles et les permissions attribués à chaque compte pour vous assurer qu’ils sont conformes aux besoins réels. Si possible, activez l’authentification à deux facteurs (2FA) pour renforcer la sécurité des connexions.

Les autres mesures pour l’analyse de l’attaque de site web

En plus de ces étapes fondamentales, considérez les actions suivantes pour une analyse approfondie :

  • Utilisation d’outils de sécurité : Déployez des outils spécialisés comme les scanners de vulnérabilité et les systèmes de détection d’intrusion (IDS) pour identifier les failles potentielles et surveiller les activités suspectes en temps réel.
  • Consultation d’experts : Si l’attaque est complexe ou si les dommages sont significatifs, envisagez de faire appel à des experts en cybersécurité pour une analyse professionnelle et des recommandations spécifiques. Besoin d’aide ? À votre service au 09 54 43 67 20.
  • Documenter l’incident : Tenez un registre détaillé de l’attaque, y compris les symptômes observés, les actions prises, et les résultats de l’analyse. Cette documentation sera précieuse pour les futures réponses aux incidents et pour les communications avec les parties prenantes.

Analyser en profondeur l’attaque du site web vous permet de comprendre la nature de la menace, réparer les dégâts et renforcer la sécurité de votre site web. En adoptant une approche méthodique et en utilisant les bons outils, vous pouvez non seulement remédier à l’incident actuel mais aussi prévenir les attaques futures.

 

 

Étape 4 : Limiter les dégâts

Une fois que l’attaque du site web a été identifiée, isolée et analysée, il est fortement recommandé de prendre des mesures immédiates pour limiter les dégâts et renforcer la sécurité de votre site internet. Voici les actions essentielles à entreprendre :

Mettez à jour vos extensions et plugins de votre site

L’un des principaux vecteurs d’attaques sur les sites web est l’exploitation de vulnérabilités dans les logiciels obsolètes et les plugins non mis à jour. Pour limiter les dégâts et prévenir de futures intrusions, assurez-vous que toutes les extensions de votre site, y compris le CMS (comme WordPress), les thèmes, et les plugins, sont à jour avec les dernières versions disponibles. Ces mises à jour incluent souvent des correctifs de sécurité qui corrigent des failles connues exploitées par les attaquants. En maintenant votre environnement à jour, vous réduisez considérablement les risques de nouvelles attaques.

Pour éviter que des hackers utilisent les failles de sécurité de votre CMS ou des extensions installées, nous proposons un contrat de maintenance WordPress.

Voici également quelques cas où les extensions d’un site WordPress ont généré des failles de sécurité importantes :

Renforcez vos pares-feux sur votre site web attaqué

Les pare-feu jouent un rôle déterminent dans la protection de votre site web contre les accès non autorisés et les activités malveillantes. Après une attaque, il est essentiel de revoir et de renforcer vos règles de pare-feu pour bloquer les tentatives d’intrusion. Voici quelques mesures spécifiques à prendre :

Mettre en place des pare-feu d’application web (WAF)

Déployez un WAF pour filtrer et surveiller le trafic HTTP/HTTPS entre votre site web et l’internet. Un WAF peut aider à bloquer les attaques courantes comme les injections SQL, les scripts intersites (XSS) et les attaques de déni de service.

A lire également :   Comment se connecter à WordPress ?

Règles de pare-feu personnalisées

Configurez des règles spécifiques pour bloquer les adresses IP suspectes identifiées lors de l’analyse de l’attaque. Vous pouvez également restreindre l’accès à certaines parties sensibles de votre site uniquement aux adresses IP de confiance.

Surveillance continue du site web attaqué

Mettez en place une surveillance continue du pare-feu pour détecter et réagir rapidement à toute activité suspecte ou non autorisée.

Activez des systèmes de détection d’intrusion (IDS)

Les systèmes de détection d’intrusion (IDS) sont des outils essentiels pour identifier les tentatives d’intrusion et les activités suspectes en temps réel. En activant un IDS, vous pouvez surveiller en continu votre réseau et vos systèmes pour détecter les comportements anormaux et les signes d’une attaque en cours.

Voici comment un IDS peut vous aider à limiter les dégâts :

  • Détection précoce : Un IDS analyse le trafic réseau et les activités système pour détecter les signatures d’attaques connues et les comportements anormaux, permettant une réaction rapide avant que les attaquants ne causent des dommages significatifs.
  • Alertes en temps réel : Recevez des alertes instantanées lorsqu’une activité suspecte est détectée, vous permettant de prendre des mesures immédiates pour neutraliser la menace.
  • Journalisation détaillée : Un IDS fournit des journaux détaillés des événements de sécurité, ce qui est précieux pour l’analyse post-incident et pour améliorer la sécurité à long terme.

Quelles sont les autres solutions à mettre en place pour limiter les dégâts d’une attaque de site web ?

En complément de ces actions immédiates, envisagez les mesures suivantes pour éviter les attaques de site web et renforcer sa sécurité :

  • Sauvegardes régulières : Assurez-vous que des sauvegardes complètes et fréquentes de votre site web sont effectuées et stockées en toute sécurité. En cas de nouvelle attaque, vous pourrez restaurer rapidement les données à partir d’une sauvegarde saine.
  • Scan de sécurité : Effectuez des scans de sécurité réguliers pour identifier et corriger les vulnérabilités potentielles avant qu’elles ne soient exploitées par des attaquants.
  • Formation continue : Sensibilisez et formez régulièrement votre équipe aux bonnes pratiques de sécurité et aux dernières menaces cybernétiques. Une équipe bien informée est une ligne de défense cruciale contre les attaques.

Il s’agit de procès à mettre en pratique sur tous les sites web pour éviter toute déconvenue. Ce sont également les pratiques qui font parties de nos contrats de maintenance et assistance. Si vous souhaitez des informations sur nos services, contactez-nous au 09 54 43 67 20.

 

 

Étape 5 : Pré plainte en ligne : en cas d’attaque sur votre site web, réagissez rapidement !

Lorsqu’un site web est attaqué, il est également important de signaler l’incident aux autorités compétentes. L’une des méthodes les plus efficaces pour ce faire est de déposer une pré plainte en ligne. Voici comment procéder et les avantages de cette démarche :

Rendez-vous sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N31138

Pour signaler une attaque sur votre site web, vous pouvez utiliser le service de pré plainte en ligne fourni par le gouvernement français. Ce service permet aux victimes d’infractions de déposer une plainte préliminaire.

Voici comment procéder :

  • Accédez au site : Rendez-vous sur le site officiel https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N31138.
  • Remplissez le formulaire : Suivez les instructions pour remplir le formulaire de pré plainte.
  • Soumettez votre demande : Une fois le formulaire complété, soumettez-le en ligne. Vous recevrez un récépissé de dépôt de pré plainte contenant un numéro de dossier.

Avantages de la pré plainte en ligne :

  • Gain de temps 
  • Préparation facilitée
  • Facilite le traitement par les autorités
  • Documentation claire
  • Traçabilité
  • Encouragement à la signalisation

Réagir rapidement à une attaque sur votre site web en déposant une pré plainte en ligne est une étape essentielle pour garantir que les autorités sont informées et peuvent prendre des mesures appropriées. En utilisant ce service, vous bénéficiez d’un processus de signalement plus rapide et plus efficace, ce qui facilite le traitement de votre plainte et contribue à la sécurité globale du cyberespace. Ne tardez pas à signaler les incidents : votre promptitude peut faire une différence significative dans la résolution de l’attaque et la prévention de futures menaces.

 

 

Étape 6 : Communiquez sur l’attaque de votre site web

Après ces 5 premières étapes, il est nécessaire de communiquer de manière claire et proactive avec toutes les parties concernées. Informer vos utilisateurs, clients et les parties prenantes internes est essentiel pour maintenir la confiance et assurer une gestion transparente de la situation.

Informez vos utilisateurs et clients

Annonce immédiate : Il est impératif de publier rapidement une annonce officielle concernant l’attaque. Utilisez plusieurs canaux de communication pour atteindre tous vos utilisateurs et clients, tels que :

  • Votre site web : Affichez une bannière ou un pop-up sur la page d’accueil pour informer tous les visiteurs de l’incident.
  • Réseaux sociaux : Utilisez vos comptes de réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn) pour diffuser l’information.
  • E-mails : Envoyez un e-mail à votre liste de diffusion expliquant l’incident.
  • Détails de l’incident : Soyez transparent sur ce qui s’est passé sans entrer dans des détails trop techniques qui pourraient ne pas être compréhensibles par tous. Mentionnez la nature de l’attaque (par exemple, DDoS, injection SQL, etc.),  les éventuelles données compromises et le moment de l’attaque.
  • Instructions spécifiques : Fournissez des directives claires sur ce que vos utilisateurs doivent faire pour protéger leurs informations personnelles. Par exemple :
  • Changer les mots de passe : Recommandez fortement de changer les mots de passe immédiatement.
  • Surveiller les comptes : Encouragez les utilisateurs à surveiller leurs comptes pour détecter toute activité suspecte.
  • Assurance et support : Rassurez vos utilisateurs en expliquant les mesures immédiates que vous prenez pour sécuriser leurs données et rétablir le service. Soulignez que leur sécurité est votre priorité absolue. Vous pouvez également leur offrir un support wordpress dédié via e-mail ou téléphone pour répondre à leurs questions et préoccupations.

Informez les parties prenantes internes (équipe, direction) de l’attaque du site web

Équipe technique : Assurez-vous que votre équipe technique est informée de tous les détails de l’attaque. Ils doivent savoir :

  1. Les spécificités de l’incident
  2. Les actions immédiates entreprises
  3. Les étapes à suivre pour rétablir la sécurité et la fonctionnalité du site
A lire également :   Les meilleurs plugins WordPress de 2024 : Notre sélection

Direction : Informez la direction de l’incident et de son impact potentiel. Fournissez des mises à jour régulières pour qu’ils puissent :

  1. Prendre des décisions éclairées
  2. Préparer une réponse officielle si nécessaire
  3. Gérer la communication externe avec les investisseurs, partenaires, et médias

Autres départements : Selon la taille et la structure de votre organisation, d’autres départements doivent être informés pour gérer les impacts collatéraux de l’attaque :

  • Marketing et Relations Publiques : Préparez des communiqués de presse et des réponses aux médias.
  • Service Client : Formez le personnel pour qu’il puisse répondre aux préoccupations des clients de manière cohérente et rassurante.

Avec une communication proactive et transparente vous pourrez gérer la crise actuelle, mais aussi renforcer la confiance de tous les acteurs impliqués. Une communication claire et structurée est essentielle pour restaurer la réputation de votre site web et garantir la fidélité de vos utilisateurs.

 

 

Étape 7 : Prévenir les futures attaques sur votre site web

À présent, l’heure est à la prévention des futures attaques sur votre site internet, maintenant que celle-ci est maîtrisée. Un site web attaqué même totalement nettoyé et réparé conserve des failles de sécurité que vous devez surveiller. Pour les sites WordPress, vous trouverez un complément d’information à ce qu’il va suivre dans cet article : Comment protéger votre site contre les cyberattaques.

Voici quelques recommandations clés :

Sauvegardes régulières des données

Les sauvegardes régulières des données sont une première ligne de défense essentielle contre la perte de données en cas d’attaque. Voici comment les gérer efficacement :

  • Plan de sauvegarde : Établissez un plan de sauvegarde qui détaille la fréquence des sauvegardes (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle), les données à inclure, et les méthodes de sauvegarde (complète, incrémentielle, différentielle).
  • Stockage sécurisé : Conservez les sauvegardes dans des emplacements sécurisés et séparés du réseau principal pour éviter qu’elles ne soient affectées par la même attaque. Utilisez des solutions de stockage dans le cloud et des dispositifs de stockage physiques.
  • Test des sauvegardes : Régulièrement, testez vos sauvegardes pour vous assurer qu’elles peuvent être restaurées correctement. Cela garantit que vous pouvez récupérer rapidement vos données en cas d’incident.
  • Chiffrement : Utilisez le chiffrement pour protéger les données de sauvegarde contre les accès non autorisés, garantissant leur confidentialité même en cas de compromission.

Audits de sécurité périodiques

Les audits de sécurité périodiques sont vitaux pour identifier et corriger les vulnérabilités avant qu’elles ne soient exploitées par des hackers. Comment procéder à un audit de sécurité périodique ? Suivez le guide :

  • Planification : Établissez un calendrier pour les audits de sécurité (trimestriels, semestriels, annuels). Incluez des audits internes et externes pour une évaluation complète.
  • Outils et techniques : Utilisez des outils de scan de vulnérabilité, des tests de pénétration et des analyses de code source pour identifier les failles de sécurité. Les outils automatisés peuvent détecter des vulnérabilités courantes, tandis que les tests de pénétration manuels peuvent identifier des failles plus complexes.
  • Évaluations par des tiers : Faites appel à des experts en cybersécurité externes pour effectuer des évaluations indépendantes. Ils peuvent apporter une perspective objective et identifier des vulnérabilités que votre équipe interne pourrait manquer. Pour tout besoin, nous vous invitons à contacter notre support en cybersécurité pour discuter avec nos experts au 09 54 43 67 20.
  • Suivi et correction : Après chaque audit, mettez en place un plan d’action pour corriger les vulnérabilités identifiées. Suivez les progrès et assurez-vous que toutes les recommandations sont mises en œuvre.

Formation continue pour les employés sur les cybermenaces

Les employés sont souvent la première ligne de défense contre les cyberattaques. Une formation continue est essentielle pour les sensibiliser aux menaces actuelles et leur enseigner les meilleures pratiques de sécurité.

Prévenir les futures attaques de votre site web nécessite une approche dynamique et multi-facettes de la sécurité. En mettant en place toutes les actions décrites ci-dessus, vous renforcez la résilience de votre site web et de votre organisation face aux cybermenaces. Adopter ces bonnes pratiques est essentiel pour protéger vos données, maintenir la confiance de vos utilisateurs et clients, et assurer la continuité de vos opérations en toute sécurité.

 

 

Étape 8 : Consultez les ressources officielles

Dans la lignée de la sécurisation de votre site web, nous vous conseillons de consulter régulièrement des ressources fiables. Voici deux sites web incontournables pour toute organisation soucieuse de sa cybersécurité :

  1. https://www.cybermalveillance.gouv.fr/

Cybermalveillance.gouv.fr est le dispositif national d’assistance aux victimes de cybermalveillance. Il propose de nombreux services et ressources pour aider les particuliers, les entreprises et les collectivités à se protéger contre les cybermenaces.

Vous y trouverez : Guide de prévention, assistance aux victimes, signalement des incidents, actualités et alertes…

Visitez Cybermalveillance.gouv.fr pour accéder à ces ressources et renforcer votre défense contre les cyberattaques.

 

  1. https://cert.ssi.gouv.fr/

CERT-FR (Centre gouvernemental de veille, d’alerte et de réponse aux attaques informatiques) est un service de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) dédié à la gestion des incidents de sécurité informatique. Le CERT-FR offre plusieurs services cruciaux pour les organisations : veille et alerte, gestion des incidents, rapports et analyses, recommandations de sécurité.

Accédez à ces ressources via le site CERT-FR pour rester informé et préparé face aux cybermenaces.

 

Vous êtes un peu perdu fasse à toutes ces informations ? Pas de panique ! Voici une jolie infographie qui vous explique quoi faire si votre site web est attaqué :

Qu'est-ce que je dois faire si mon site web est attaqué ?

 

La cybersécurité est un défi continu qui nécessite vigilance, proactivité et réactivité. En suivant les différentes étapes de cet article, vous pouvez non seulement répondre efficacement à une attaque, mais aussi renforcer la résilience de votre site web contre les futures menaces. L’identification rapide de l’attaque, l’isolement du problème, l’analyse approfondie, la limitation des dégâts, la réaction rapide avec une pré plainte en ligne, la communication transparente et la mise en place de mesures préventives sont essentielles pour protéger vos données et maintenir la confiance de vos utilisateurs.